La sécurité du palais de justice de Bruxelles abandonnée aux policiers

10/10/13 à 12:27 - Mise à jour à 12:27

Source: Le Vif

(Belga) Lors de l'assemblée générale, jeudi, à 9 heures, au siège de leur direction administrative au Waterside, quai Willebroeck à Bruxelles, les agents de sécurité du palais de justice ont été informés qu'ils seraient détachés du palais et envoyés en formation ou vers d'autres zones de police, parmi lesquelles la zone Bruxelles-Midi.

"Les agents sont satisfaits de la décision de suspendre leur travail au palais de justice, mais ils s'inquiètent pour l'avenir", exprime Serge De Prez, secrétaire permanent Justice à la CSC Services publics. "L'audit accable le commissaire du palais. Cela fait une semaine qu'il est de retour après trois mois d'absence et trois agents ont déjà été arrêtés ou détachés. On espère que la police prendra ses responsabilités." Une porte-parole du parquet de Bruxelles a infirmé, jeudi, que le dossier concernant l'agent accusé d'avoir touché, lundi, une avocate avec un détecteur de métaux ait été classé sans suites, des auditions devant encore avoir lieu. Le badge de la première personne du corps de sécurité inquiétée aurait été confisqué au motif qu'elle aurait fait monter un détenu code 3 sans surveillance policière, ce qui est infirmé par des témoins, précise le délégué syndical Dany Baldan, qui n'a toujours pas récupéré son badge depuis février. Les agents de sécurité estiment que la confiscation illégale des badges et talkies-walkies porte atteinte à leur travail. Ils réclament une réorganisation de l'encadrement ou un transfert du commissaire en cause vers un autre poste. (Belga)

Nos partenaires