La Russie s'oppose à une résolution menaçant la Syrie à ce stade

16/09/13 à 14:51 - Mise à jour à 14:51

Source: Le Vif

(Belga) La Russie a mis en garde lundi contre une résolution menaçant la Syrie, qui ne correspond pas selon elle à l'accord de Genève, au moment où France, Etats-Unis et Royaume-Uni se prononçaient pour un texte très contraignant.

"Je suis certain que malgré toutes les déclarations émanant de certaines capitales européennes, la partie américaine s'en tiendra strictement à ce qui a été convenu, comme un partenaire sérieux", a déclaré devant la presse le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, qui a conclu samedi un accord à Genève avec son homologue américain John Kerry sur un plan de démantèlement des armes chimiques de Damas. "Si quelqu'un veut menacer, chercher des prétextes pour des frappes, c'est une voie qui suggère à l'opposition au régime qu'on attend d'eux de nouvelles provocations, et c'est même une voie qui peut saper définitivement la perspective de Genève 2", la conférence de paix que la communauté internationale tente d'organiser pour mettre fin à la crise syrienne, a-t-il ajouté. Le ministre russe s'exprimait à l'issue d'entretiens à Moscou avec son homologue égyptien Nabil Fahmy. "Nous devons comprendre que si nous voulons régler la question de la destruction des armes chimiques en Syrie, alors la feuille de route russo-américaine offre une voie professionnelle et concrète", a encore déclaré le ministre. Il a souligné que l'accord conclu samedi avec le secrétaire d'Etat américain ne prévoyait pas que la résolution à adopter dans un premier temps au Conseil de sécurité de l'ONU sur le démantèlement de l'arsenal chimique syrien fasse mention du recours au chapitre 7 de la charte de l'ONU, qui autorise le recours à la force. (Belga)

Nos partenaires