La réserve générale peut compenser le manque de policiers bruxellois

19/10/12 à 08:49 - Mise à jour à 08:49

Source: Le Vif

(Belga) L'utilisation de la réserve générale de la police fédérale peut entièrement compenser le manque d'effectif policier qui touche l'agglomération bruxelloise, écrit jeudi le Comité P dans un rapport intermédiaire, que l'agence BELGA a pu parcourir.

Le Comité permanent des contrôles de services de police a lancé une enquête sur l'utilisation de la réserve générale, après que les bourgmestres bruxellois se sont plaints d'un manque de personnel dans leurs zones de police. Il ressort de cette étude que le manque de personnel touche davantage les services d'intervention, et dans certaines zones, ce déficit se fait ressentir dans d'autres fonctions de base comme les services d'accueil, les services de quartier et les services de la jeunesse. "Les zones de police de l'agglomération bruxelloise font en effet face à un manque de personnel, certaines zones plus que d'autres, et ce principalement en fonction de la politique du personnel poursuivie. Ces manques peuvent être partiellement, temporairement ou entièrement compensés par l'utilisation de la réserve générale de la police fédérale (rémunérée ou non)", estime le Comité P. Les zones de police ont déjà recours à du personnel au sein de la police fédérale. En janvier 2012, environ 220 policiers fédéraux ont été détachés dans les zones de police bruxelloises. Les déficits se font davantage sentir dans les cadres de base et les cadres moyens, explique le Comité P. (DAVID STOCKMAN)

Nos partenaires