La République de Chypre ouvre la voie à son premier casino

18/07/13 à 21:16 - Mise à jour à 21:16

Source: Le Vif

(Belga) Le conseil des ministres de la République de Chypre a accepté jeudi d'octroyer un permis pour le premier casino dans la partie sud de l'île méditerranéenne, dont l'économie en déroute dépend du tourisme et des investissements étrangers pour sortir d'une profonde récession.

La partie nord de l'île, occupée par la Turquie, abrite de longue date un multitude de casinos. Dans la partie chypriote-grecque en revanche, si de nombreuses officines de paris prospèrent, les casinos étaient jusque-là illégaux, notamment en raison de la farouche opposition de l'église orthodoxe chypriote grecque aux jeux d'argent. Le Parlement est actuellement en vacances, mais dès leur retour en septembre, les députés se verront demander de voter une loi levant l'interdiction des casinos. Le texte approuvé par le gouvernement jeudi ne prévoit qu'un seul casino au sein d'un ensemble balnéaire géant, doté de nombreux autres services. L'objectif est de diversifier l'offre et d'attirer les visiteurs les plus dépensiers vers l'île, qui dépend plus que jamais du tourisme après une diminution drastique de son secteur bancaire autrefois lucratif, en contrepartie d'une aide européenne accordée en mars pour sauver le pays de la faillite. Ce projet, défendu par le président Nicos Anastasiades, a déclenché de nombreuses polémiques à Chypre où l'église autocéphale jouit toujours d'une grande influence. Mais la crise économique et les mesures d'austérité imposées par les bailleurs de fonds internationaux en contrepartie d'un prêt de 10 milliards d'euros ont eu d'importantes répercussions sur l'emploi et les salaires, relayant au second plan les opposants au projet. (Belga)

Nos partenaires