La religion apparait au menu d'examens d'entrée à l'université en Turquie

18/12/12 à 12:41 - Mise à jour à 12:41

Source: Le Vif

(Belga) Les universités de Turquie vont introduire l'année prochaine des questions sur la religion dans deux de leurs examens d'entrée, une nouvelle entorse au principe de laïcité dans ce pays à majorité musulmane, a-t-on appris mardi de source officielle.

Aux termes de cette réforme, les étudiants qui souhaitent intégrer une université devront désormais répondre à cinq questions sur la religion lors de l'examen obligatoire d'entrée (YGS), programmé l'an prochain le 24 mars, a expliqué un responsable du Centre de sélection et de placement des étudiants (OSYM), qui dépend du ministère de l'Education. Une série de huit questions portant sur la religion seront également posées aux étudiants en sciences sociales lors d'un autre examen d'Etat (LYS) prévu le 15 juin 2013, a précisé la même source. Les cours de religion sont obligatoires dans les écoles publiques turques. En février dernier, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré que son gouvernement islamo-conservateur souhaitait "éduquer une jeunesse religieuse", suscitant une levée de boucliers de la part des Turcs attachés au principe de laïcité introduit par le fondateur de la Turquie moderne Mustafa Kemal Ataturk. M. Erdogan, dont le Parti de la justice et du développement (AKP) est au pouvoir en Turquie depuis 2002, est lui-même diplômé d'une école religieuse. L'opposition à l'AKP reproche régulièrement au chef du gouvernement de vouloir islamiser la société turque, citant en exemple les restrictions à la vente d'alcool mises en place dans certaines villes et de nombreux restaurants. Dans une précédente réforme introduite cette année, le gouvernement turc a autorisé les diplômés d'écoles religieuses à se présenter à tous les examens universitaires alors qu'ils étaient auparavant limités aux seules études de théologie. (MUA)

Nos partenaires