La reine Mathilde n'est plus administratrice de la fondation Astrida

09/08/14 à 07:57 - Mise à jour à 19/08/15 à 15:51

Source: Le Vif

(Belga) La reine Mathilde a officiellement quitté ses fonctions d'administratrice de la fondation Astrida, une fondation d'utilité publique fondée par la volonté du roi Baudouin. Le prince Guillaume du Luxembourg, qui est cousin du roi Philippe, remplacera la souveraine en tant que nouvel administrateur, ressort-il du Moniteur de vendredi. Le Palais a confirmé l'information, sans donner de commentaire.

La démission de la reine Mathilde du conseil d'administration de la fondation avait été actée en novembre 2013, quelques mois après l'accession au trône de son mari, le roi Philippe. Le document diffusé vendredi dans le Moniteur a été déposé au greffe du journal officiel fin juillet. La reine Mathilde était administratrice depuis juillet 2011. Le prince Guillaume est le frère du grand-duc Henri et le fils de la princesse Joséphine-Charlotte de Belgique, décédée en 2005. Elle était la soeur des rois Baudouin et Albert II. La fondation Astrida a été créée en 1992 par le roi Baudouin. Son objectif est d'"aider les neveux et nièces du roi Baudouin et de la reine Fabiola, de même que tous leurs descendants, dans les domaines religieux, scientifique, artistique et pédagogique", indiquent les statuts. Ceux-ci précisent également que deux administrateurs doivent provenir de la branche royale du roi Baudouin et deux autres doivent faire partie de la branche royale de la reine Fabiola. C'est elle qui avait porté la fondation sur les fonds baptismaux. Elle avait été créée dans le but de réduire les droits de succession sur la villa Astrida, ancienne demeure de vacances du couple royal à Motril (Espagne). La fondation gère également le domaine royal de Opgrimbie. La fondation Astrida a bénéficié des actifs du "Fons Pereos", la fondation privée créée par la reine Fabiola, qui visait à soutenir les neveux et nièces directs et biologique de la veuve du roi Baudouin en réduisant les droits de succession. Cette fondation avait suscité la polémique et avait été dissoute. Ses actifs avaient été transférés durant l'été 2013 à la fondation, "Astrida". En novembre 2013, le sujet avait été évoqué à la Chambre et les parlementaires avaient réclamé une modificcation des statuts de cette fondation dont les pratiques étaient qualifiées "d'un autre âge". (Belga)

Nos partenaires