"La réforme de l'Etat représente un risque pour Bruxelles et la Wallonie"

11/02/14 à 16:19 - Mise à jour à 16:19

Source: Le Vif

(Belga) "Il est probable que la situation budgétaire de Bruxelles sera réellement critique à moyen terme. On peut douter de sa soutenabilité à plus long terme si les indicateurs fondamentaux ne commencent pas à montrer un signe de rétablissement", a affirmé mardi le député bruxellois Alain Destexhe, à l'occasion de la présentation du livre "L'avenir de nos Régions. Croissance ou déclin? " rédigé par ses soins.

"La réforme de l'Etat représente un risque pour Bruxelles et la Wallonie"

L'ouvrage brosse un portrait de la situation économique des trois Régions: une Flandre qui s'essouffle, une Wallonie qui stagne et Bruxelles dont tous les indicateurs sont au rouge. L'élu libéral en tire une série de recommandations allant de la maîtrise du coût salarial à la promotion du travail indépendant et à la maîtrise des dépenses publiques, en passant par une réforme fiscale contenant notamment une exonération d'impôts pour les travailleurs de l'équivalent du salaire minimum. Pour lui, les Régions wallonne et flamande doivent définir une politique industrielle à un horizon minimum de 10 ans et Bruxelles doit créer les conditions pour l'émergence d'une classe moyenne, entrepreneuriale et à l'assise fiscale solide. Alain Destexhe, dont la formation a soutenu la réforme de l'Etat, s'inquiète par ailleurs de l'impact de celle-ci sur les Régions wallonne et bruxelloise. La sixième réforme de l'Etat qui va engendrer un transfert de compétence pour un montant total de 16,9 milliards d'euros et accroître l'autonomie fiscale des Régions de 10,7 milliards, soumettra les budgets à davantage de volatilité, surtout à Bruxelles et dans une moindre mesure en Wallonie. En cumulant le risque de voir se réduire la part de l'IPP de la Région-capitale et le coût très important pour elle du budget consacré aux allocations familiales, on peut arriver au constat d'un risque d'écart budgétaire important par rapport aux prévisions, a souligné Alain Destexhe. "Il est donc probable que la situation budgétaire de Bruxelles sera réellement critique à moyen terme", a-t-il encore commenté à ce sujet. (Belga)

Nos partenaires