La reconnaissance de la tuberculose comme maladie professionnelle est étendue

15/02/13 à 10:40 - Mise à jour à 10:40

Source: Le Vif

(Belga) La reconnaissance de la tuberculose comme maladie professionnelle est étendue à de nouveaux métiers, notamment pour les travailleurs du secteur public comme les gardiens de prison ou les policiers, annonce vendredi Philippe Courard, Secrétaire d'Etat aux Affaires sociales, chargé des Risques professionnels. Un arrêté royal vient d'être publié en ce sens au Moniteur.

La tuberculose, une maladie pulmonaire provoquée par une bactérie, revient au premier plan depuis quelques années en raison de l'apparition de souches résistantes aux antibiotiques. Elle est notamment réapparue en Belgique dans le milieu carcéral. Les gardiens de prison courent donc un risque plus élevé. Un précédent arrêté royal, datant de 1991, reconnaissait cette maladie comme professionnelle pour le personnel soignant, le personnel de prévention et d'assistance à domicile. Le nouvel arrêté étend cette reconnaissance au personnel carcéral, aux services de police, au personnel des ports et des aéroports, au personnel des centres d'asile et d'accueil pour illégaux et sans-abris. "De nouveaux cas sont signalés dans certains métiers, en contact direct avec des publics sensibles (...). Il est de notre devoir d'aider les travailleurs qui en sont victimes, en les indemnisant justement et rapidement", a déclaré Philippe Courard. En 2011, 263 demandes de personnes exposées au bacille de la tuberculose sont parvenues au Fonds des maladies professionnelles et 200 dossiers ont été acceptés. (MUA)

Nos partenaires