La province de Liège s'inspire de deux projets québécois pour lutter contre le suicide

11/09/13 à 21:26 - Mise à jour à 21:26

Source: Le Vif

(Belga) La province de Liège va s'inspirer de deux programmes québécois afin de lutter plus efficacement encore contre le suicide touchant les adolescents et des policiers, a annoncé mercredi Katty Firquet, la députée permanente en charge des affaires sociales.

Deux experts québécois étaient de passage cette semaine à Liège dans le cadre de la journée mondiale de la prévention du suicide afin d'exposer les résultats de leurs travaux concernant la problématique du suicide. La province de Liège a d'ailleurs décidé de s'inspirer de ces outils comme elle l'a précédemment fait avec le projet "sentinelles". Normand Martin, psychologue au service de police de Montréal, a mis sur pied le projet "Ensemble pour la vie". Le thérapeute est parti du constat que le nombre de policiers tués dans l'exercice de leur fonction était inférieur à celui du nombre de suicide dans la police. Son projet a permis de passer de 19 décès dans les années 80 à 4 dans les années 2000, soit une baisse de près de 80% en 20 ans. "Nous avons travaillé avec les responsables des Unités tout en associant l'ensemble des policiers grâce à une communication du projet et des référents. C'est un projet adapté à la réalité policière", observe Normand Martin. La seconde étude porte, elle, sur la santé mentale des étudiants du supérieur. Il a été appliqué au Cégep (école secondaire) de l'Outaouais. "Je tiens la route", du nom du projet, repose sur quatre axes: la santé physique, la santé psychologique, le bien-être social et la quête de sens. L'objectif du travail du professeur Marc Martineau est de sensibiliser un maximum d'étudiants afin qu'ils appréhendent au mieux les périodes anxieuses et stressantes liées à la vie estudiantines. La police de Liège, l'ULg et les hautes écoles de la province de Liège verront ces projets s'appliquer en leur sein dans les prochaines années. (Belga)

Nos partenaires