La proposition du CD&V de réforme fiscale favorise les hauts revenus

27/01/14 à 12:29 - Mise à jour à 12:29

Source: Le Vif

(Belga) La proposition formulée par le CD&V de relever la quotité de revenu exemptée d'impôt au niveau du revenu d'intégration des personnes isolées afin de permettre à chacun de gagner un salaire annuel net augmenté de 700 euros, est coûteuse et favorise principalement les hauts revenus, indique un avis récent du Conseil supérieur des Finances (CSF) dont l'agence BELGA a obtenu lundi une copie.

La proposition du CD&V de réforme fiscale favorise les hauts revenus

Le ministre-président flamand, Kris Peeters, a dévoilé samedi soir, lors de la réception de Nouvel An de son parti, un plan d'investissement de 2,7 milliards d'euros en tant que programme pour les élections du 25 mai prochain. L'une des mesures phares suggérée par les sociaux-chrétiens flamands consiste à relever le minimum imposable, qui passerait de 6.800 euros à 9.800 euros, soit le revenu d'intégration des personnes isolées. "Ceci reviendrait à une hausse de salaire net de 700 euros par an", a expliqué M. Peeters. Cette proposition a fait l'objet d'un récent avis du CSF à la demande de la commission parlementaire mixte dans le cadre de préparatifs d'une réforme fiscale. Il en ressort qu'une telle réforme n'entraînerait "aucune amélioration claire de l'effet répartiteur de l'impôt". Le coût budgétaire brut de cette mesure est estimé à 3,029 milliards d'euros, basés sur les revenus de 2011. Son effet en 2014 peut être estimé à 3,293 milliards d'euros, ajoute l'avis obtenu par BELGA et datant de ce mois de janvier. (Belga)

Nos partenaires