La procédure judiciaire contre Richard Fournaux définitivement clôturée

07/01/13 à 18:07 - Mise à jour à 18:07

Source: Le Vif

(Belga) Il n'y aura pas de pourvoi en cassation dans le cadre du dossier du casino de Dinant, s'est réjoui lundi Richard Fournaux, bourgmestre de Dinant, confirmant ainsi une information parue sur le site internet du Soir. La famille Mantia, qui s'opposait au bourgmestre de Dinant depuis 13 ans dans le cadre de l'attribution de la concession du casino de Dinant, n'a finalement introduit aucun recours en cassation. Le délai de 15 jours vient d'expirer.

"Lorsque l'acquittement en appel a été prononcé, je me suis immédiatement dit que je ne devais pas me réjouir trop vite car il y avait la possibilité d'une action en cassation et ce serait alors reparti pour un tour. A Dinant comme à Liège, les jugements ont été très bien motivés, c'est sans doute pour cela qu'il n'y a pas eu d'action en cassation", a réagi Richard Fournaux auprès de l'agence Belga. "Les Mantia ne peuvent plus m'attaquer au civil. Ils pourraient par contre éventuellement se retourner contre la Ville de Dinant", a ajouté M. Fournaux. Le bourgmestre déclare savourer l'instant présent et n'envisage pas actuellement de se retourner contre la famille Mantia en vue de réclamer des dommages et intérêts. La 6e chambre de la cour d'appel de Liège a acquitté le 20 décembre Richard Fournaux. Le bourgmestre de Dinant répondait de faux et usage de faux, entrave à la liberté des enchères et trafic d'influence dans le cadre de l'attribution de la concession du casino de Dinant au groupe Accor. Dans un arrêt longuement motivé, la cour d'appel avait constaté que toutes les procédures qui avaient été initiées par Richard Fournaux et la Ville étaient régulières sur le plan de la loi pénale. Le parquet général avait requis une peine de 18 mois de prison assortie d'un sursis éventuel à l'encontre du bourgmestre qui avait été acquitté déjà en première instance. Il était reproché à Richard Fournaux d'avoir favorisé le groupe Accor, au détriment des anciens concessionnaires, les frères Mantia, lors de l'attribution de la concession du casino par la Ville de Dinant à la fin des années '90. (VIM)

Nos partenaires