La présidente de la Lituanie opposée à une coalition avec le parti du Travail

29/10/12 à 20:26 - Mise à jour à 20:26

Source: Le Vif

(Belga) La présidente de la Lituanie Dalia Grybauskaite a annoncé lundi qu'elle refuserait toute proposition de coalition gouvernementale avec le parti du Travail dirigé par le très controversé Victor Uspaskich, après la victoire de l'opposition de gauche au second tour des législatives.

La présidente de la Lituanie opposée à une coalition avec le parti du Travail

"Un parti qui lors du processus électoral est soupçonné d'être à l'origine du plus grand nombre de fraudes, qui est soupçonné de fraude fiscale et dont les dirigeants sont accusés dans une affaire pénale, ne peut participer à la formation du gouvernement". "Je ne soutiendrai que la force politique qui pourra former la majorité sans le parti du Travail, qui se trouve sur le banc des accusés", a ajouté Mme Grybauskaite. Il revient à la présidente de nommer le Premier ministre et d'entériner la composition de son gouvernement, mais elle n'y a jusqu'alors jamais opposé son veto. Député européen, homme d'affaires ayant fait fortune dans l'importation de gaz russe, et ancien ministre de l'Economie, M. Uspaskich, d'origine russe, est une personnalité controversée en Lituanie. Réfugié en Russie en 2006 après avoir fait l'objet de poursuites judiciaires pour fraudes fiscales, il est retourné un an plus tard en Lituanie. Le parti social-démocrate et le parti du Travail comptaient former ensemble une coalition avec l'appui du petit parti populiste de droite Ordre et Justice, disposant à eux trois de 79 sièges sur 141 au Parlement monocaméral lituanien. Selon les résultats quasi définitifs annoncés à l'issue du second tour des législatives dimanche par la Commission électorale, le parti social-démocrate d'Algirdas Butkevicius obtient 38 sièges, devant les conservateurs du Premier ministre sortant Andrius Kubilius (32). M. Butkevicius, qui fait figure de Premier ministre potentiel, a déclaré lundi qu'il allait "chercher les variantes possibles". (DGO)

Nos partenaires