La Plate-forme pour le statut des accueillantes dénonce des promesses non tenues

19/05/14 à 14:39 - Mise à jour à 14:39

Source: Le Vif

(Belga) La Plate-forme pour le statut des accueillantes conventionnées dénonce lundi, à quelques jours des élections, les "promesses non tenues" du gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles en matière de statut accordé aux accueillantes conventionnées.

La Plate-forme pour le statut des accueillantes dénonce des promesses non tenues

Les accueillantes d'enfants conventionnées, aussi appelées gardiennes encadrées ONE, gardent des enfants de 0 à 3 ans à leur domicile. Elles bénéficient d'un défraiement de l'ONE et de certains droits de sécurité sociale mais restent toutefois "dans une grande insécurité de revenus, insécurité liée à la présence ou non des enfants". Les 2.500 accueillantes en Fédération Wallonie-Bruxelles attendent "depuis 2003 le statut de salariée promis dans les cinq ans", insistent les membres de la Plate-forme, composée de partenaires sociaux, des fédérations des services et de mouvements féminins et familiaux. "Des engagements avaient été pris par Jean-Marc Nollet, ministre de l'Enfance, d'en faire un dossier prioritaire dans sa politique d'accueil de l'Enfance, dans le cadre des accords pris par l'ensemble du gouvernement. Or, aujourd'hui, nous constatons amèrement que, malgré la promesse faite par le cabinet du ministre de déposer une note au gouvernement, rien n'a été engrangé de ce côté ! ", insiste la Plate-forme dans son communiqué. Faute de statut complet de salariée, les candidates accueillantes sont de moins en moins nombreuses, mettent en garde les membres de la Plate-forme. (Belga)

Nos partenaires