La patronne de la police relativise les tensions avec la ministre de l'Intérieur

02/07/13 à 17:10 - Mise à jour à 17:10

Source: Le Vif

(Belga) La Commissaire générale de la police fédérale, Catherine De Bolle, se dit "satisfaite" de la perspective d'une décision concernant l'optimalisation de la police fédérale et des démarches entreprises par la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet, indique-t-elle mardi dans un communiqué de presse. La patronne de la police réagit ainsi aux rumeurs de tensions avec sa ministre de tutelle, relayées mardi matin par les quotidiens De Morgen, Het Laatste Nieuws et Het Nieuwsblad.

La patronne de la police relativise les tensions avec la ministre de l'Intérieur

Selon les journaux flamands, Catherine De Bolle et Joëlle Milquet s'affrontent sur certains chapitres du projet de réforme de la police fédérale, présenté lundi à plusieurs dirigeants et syndicats de police. D'après leurs informations, la ministre proposera mercredi au comité ministériel restreint de choisir un système avec de nouveaux directeurs, tandis que Catherine De Bolle souhaite en réduire le nombre. Mais la Commissaire générale relativise ces tensions dans un communiqué de presse publié mardi. Sans s'exprimer sur le contenu du projet, elle se dit "satisfaite" de la future optimalisation de la police fédérale et "que la ministre entreprenne des démarches en vue d'avancer (...) cet été". Catherine De Bolle précise également que la ministre de l'Intérieur reprend "les grandes lignes" du rapport du groupe de travail piloté avec Willy Bruggeman, président du Conseil fédéral de la police. Mais précise néanmoins que les points évoqués dans la presse "doivent être clarifiés". "C'est dans ce cadre que les décideurs politiques devront pleinement jouer leur rôle", ajoute-t-elle encore. (Belga)

Nos partenaires