La nouvelle prison de Marche-en-Famenne inaugurée par le Premier ministre

17/10/13 à 11:40 - Mise à jour à 11:40

Source: Le Vif

(Belga) Le Premier ministre Elio Di Rupo, accompagné de la ministre de la Justice Annemie Turtelboom et du secrétaire d'Etat en charge de la Régie des bâtiments Servais Verherstraeten, ont inauguré jeudi la nouvelle prison de Marche-en-Famenne.

La nouvelle prison de Marche-en-Famenne inaugurée par le Premier ministre

Destinée à accueillir 312 détenus, cette nouvelle prison est la première réalisation du Masterplan destiné à diminuer la surpopulation carcérale en Belgique, mais aussi améliorer les conditions de vie des détenus. Installé sur un terrain 16 hectares situé au nord de Marche, l'établissement pénitentiaire entend offrir un cadre de vie sécurisé, mais "digne", afin de diminuer le comportement agressif des détenus. "Seule une approche plus humaine (de la détention) peut diminuer la récidive, et donc les risques pour la société", a fait valoir Mme Turtelboom. Les 312 détenus (300 hommes et 12 femmes) du site bénéficieront ainsi de cellules lumineuses et décorées de couleurs vives, ainsi que de douches individuelles. Une bibliothèque, une salle de sport couverte et une autre extérieure ont été prévues, de même que des salles de cours et des ateliers où 150 prisonniers pourront travailler en vue de préparer leur réintégration dans la société. "Cette prison est un lieu de transition vers une autre vie", a souligné de son côté M. Di Rupo La prison intègre aussi une salle pour le tribunal d'application des peines (TAP) ainsi que la chambre du conseil afin de limiter les transferts des détenus. Cette inauguration intervient toutefois sur fond de tensions sociales, les syndicats des gardiens reprochant plusieurs manquements sécuritaires au nouveau bâtiment qui doit accueillir ses premiers détenus début novembre. (Belga)

Nos partenaires