La N-VA "fait des Bruxellois des apatrides du confédéralisme"

30/10/13 à 16:32 - Mise à jour à 16:32

Source: Le Vif

(Belga) La profonde réforme de l'Etat proposée mercredi par la N-VA conduirait à nier l'identité des Bruxellois, a affirmé dans un communiqué la présidente de la Fédération bruxelloise du Parti socialiste, Laurette Onkelinx. "Nous ne l'accepterons jamais", a embrayé le ministre-président PS de la Région, Rudi Vervoort.

La N-VA "fait des Bruxellois des apatrides du confédéralisme"

"Bart De Wever décline le séparatisme dans une forme de moins en moins masquée, et refuse même aux Bruxellois leur identité propre. Le rattachement forcé qu'il leur propose, soit à la Wallonie, soit à la Flandre, fait des Bruxellois des apatrides du confédéralisme", selon Mme Onkelinx. "L'histoire fourmille d'exemples de retours de balancier qui ont frappé ceux qui ont méprisé l'identité de populations dont ils voulaient régler le sort", ajoute-t-elle en "constatant que la N-VA rend tout dialogue impossible avec elle sur l'avenir de Bruxelles". Pour Rudi Vervoort, "les masques tombent". "La N-VA a démontré ce qu'elle est vraiment: un parti qui ne reconnaît ni la Belgique ni Bruxelles. En voulant supprimer la Région bruxelloise, 'Région capitale' du pays, la N-VA insulte les 1.150.000 de Bruxellois(es) et met à jour son véritable dessein: torpiller notre pays, ses talents, sa créativité, son génie", affirme le ministre-président bruxellois. "Nous ne l'accepterons jamais. Et je me demande d'ailleurs à cet égard quels francophones seraient prêts à mettre cela en oeuvre avec la N-VA. Nous, jamais", lance-t-il. (Belga)

Nos partenaires