La N-VA déplore en partie la réforme des dépenses électorales et du financement des partis

08/11/13 à 13:20 - Mise à jour à 13:20

Source: Le Vif

(Belga) La N-VA a vertement critiqué vendredi, en commission Révision de la Constitution, la proposition de loi visant à réformer la législation sur la limitation et le contrôle des dépenses électorales et sur le financement des partis, jugeant notamment que la modification du financement des partis ne s'accompagne d'aucune évaluation de ce que ça va coûter.

"Ce dossier a connu une évolution curieuse", a fait remarquer la députée N-VA Veerle Wouters. "Vous nous demandez d'approuver une modification du financement des partis, mais nous n'avons aucune idée de ce que cela va coûter. Il aurait été préférable de clarifier les chiffres au préalable". Veerle Wouters s'est étonnée que le sponsoring ne soit limité à 2.000 euros que pendant une période d'attente avant les élections. Pour la N-VA, cette limite devrait valoir tout le temps. Interrogé sur ce point, le secrétaire d'Etat aux Réformes institutionnelles Melchior Wathelet a expliqué qu'il s'agissait d'un "choix politique fait par les huit partis présents à la négociation". La N-VA déplore aussi que l'entrée en vigueur de la plupart des mesures ne soit prévue qu'après les élections de 2014. "Pourquoi attendre", ont lancé Veerle Wouters et Ben Weyts à l'adresse du secrétaire d'Etat, soupçonnant des raisons de facilité pour les partis traditionnels. "C'est un choix politique", a répondu M. Wathelet. "Vous avez visiblement déjà commencé la campagne. Nous, nous continuons à travailler". (Belga)

Nos partenaires