La Mutualité chrétienne veut s'attaquer aux médicaments trop chers

23/06/14 à 07:32 - Mise à jour à 07:32

Source: Le Vif

(Belga) Les prix des médicaments en Belgique doivent continuer à baisser. A défaut, il n'y aura plus assez d'argent pour les médicaments chers et innovants qui arriveront bientôt sur le marché, prévient lundi la Mutualité chrétienne (MC) dans De Standaard et Le Soir.

La Mutualité chrétienne veut s'attaquer aux médicaments trop chers

Selon la MC, les prix des médicaments ont déjà été revus à la baisse ces dernières années: les dépenses totales sur la période 2011-2013 sont en effet passées de 4,4 à 4,2 milliards d'euros. "Mais ces dernières années, peu de produits innovants sont arrivés sur le marché", constate la Mutualité chrétienne. "Or de nombreux médicaments, souvent des 'biologicals', se trouvent dans le pipe-line pour les années à venir et ils sont chers. Beaucoup d'argent sera nécessaire si nous voulons donner accès à la population à ceux-ci." La Mutualité chrétienne propose ainsi d'appliquer la "politique de l'écluse" en passant par un appel public d'offres pour une classe déterminée de médicaments courants et plus seulement pour une seule molécule. L'appel précise les volumes, les concentrations, le conditionnement et le prix maximum. Les sociétés désirant participer remettent une offre. Elles peuvent ensuite s'aligner sur la société la moins chère avec la garantie qu'aucun autre fabriquant n'aura accès à ce marché à moyen terme (3 à 5 ans). La MC espère économiser plusieurs millions d'euros de la sorte. (Belga)

Nos partenaires