La montée de l'extrême droite, une "négation des valeurs fondamentales" selon Reding

16/06/14 à 21:28 - Mise à jour à 21:28

Source: Le Vif

(Belga) La vice-présidente de la Commission européenne Viviane Reding et la ministre portugaise de la Justice Paula Teixeira da Cruz ont appelé lundi à l'union des forces démocratiques pour freiner la montée des extrémistes en Europe.

La montée de l'extrême droite, une "négation des valeurs fondamentales" selon Reding

"Je suis évidemment inquiète face à la progression de l'extrême droite en Europe. C'est la négation des valeurs fondamentales qui unissent notre continent et qu'il faut défendre", a déclaré Mme Reding devant des journalistes, à Albufeira, dans le sud du Portugal. Viviane Reding s'exprimait en marge d'une réunion des conservateurs du Parti populaire européen (PPE) qui étaient arrivés le 25 mai en tête des élections européennes, marquées par la percée des europhobes. Les journées d'études du groupe du PPE au Parlement européen, consacrées à la croissance et l'emploi, ont été ouvertes dans l'après-midi par son président, l'eurodéputé allemand Manfred Weber, en présence notamment du président du Conseil européen, Herman Van Rompuy. Viviane Reding s'est montrée "très satisfaite" de voir qu'au Luxembourg, son pays d'origine, et au Portugal aucun eurodéputé extrémiste n'a été élu, appelant les deux pays à "continuer ainsi". "Il faut tuer dans l'oeuf" la montée des europhobes pour empêcher leur progression, a renchéri Paula Teixeira da Cruz. "Si ceux qui croient en des valeurs et aux droits de l'homme ne s'unissent pas, nous courrons de sérieux risques", a-t-elle averti. Parmi les participants à la conférence d'été du PPE figurent aussi le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, et le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, dont la difficile succession devrait figurer parmi les principaux sujets de discussion. Si le candidat du PPE, Jean-Claude Juncker, a revendiqué le poste dès le soir des élections, il se heurte au scepticisme de plusieurs chefs de gouvernement dans son propre camp. (Belga)

Nos partenaires