La ministre allemande de l'Education nie avoir plagié sa thèse

23/01/13 à 17:33 - Mise à jour à 17:33

Source: Le Vif

(Belga) La ministre allemande de l'Education a nié mercredi avoir plagié sa thèse, au lendemain de l'ouverture d'une procédure par son ancienne université qui pourrait lui retirer son titre de docteur.

La ministre allemande de l'Education nie avoir plagié sa thèse

Annette Schavan, une amie politique et l'un des plus proches confidentes de la chancelière Angela Merkel, s'est dite convaincue que les accusations "sans fondement" seront rejetées. La ministre, âgée de 57 ans, a indiqué que, depuis le lancement des accusations il y a huit mois, elle avait examiné scrupuleusement le texte de sa thèse et avoir discuté avec de "nombreux" experts. Elle s'est dite renforcée dans sa conviction "que (sa) thèse n'est pas un plagiat", dans un communiqué diffusé au lendemain de la décision de son alma mater. L'Université de Düsseldorf (ouest) a annoncé mardi l'ouverture d'une procédure pouvant aboutir au retrait de son titre universitaire obtenu en 1980. Le titre de "Doktor" a une grande importance sociale en Allemagne, où il va jusqu'à figurer sur les réservations de train, et toute usurpation est passible d'une amende. Mme Schavan détient le portefeuille de l'Education et de la Recherche depuis le premier gouvernement Merkel formé en 2005 et a, à de nombreuses reprises, démenti ces accusations. En 2011, deux scandales similaires avaient éclaté, dont un retentissant qui avait contraint à la démission le ministre de la Défense, Karl-Theodor zu Guttenberg. (PVO)

Nos partenaires