La météo perturbe la reprise des activités sur l'aérodrome de Spa-Malchamps

06/04/13 à 11:33 - Mise à jour à 11:33

Source: Le Vif

(Belga) L'aérodrome de Spa-Malchamps est rouvert depuis samedi matin sur décision judiciaire après 46 jours de fermeture. Deux avions basés à Genk et Saint-Trond doivent retrouver leur base spadoise mais la météo empêche actuellement tout décollage et tout atterrissage. "Aucun mouvement n'est prévu dans les prochaines heures voire même ce samedi", annonce-t-on à la tour de contrôle de l'aérodrome spadois.

Suite à la décision prise vendredi par le tribunal de première instance de Namur, siégeant en référé, ordonnant la réouverture de l'aérodrome de Spa, toutes les dispositions ont été prises par la SOWAER, gestionnaires des aéroports wallons, pour autoriser les décollage et atterrissage depuis Spa-Malchamps dès samedi. L'avion de l'Aéro-club de Spa, coincé dans un premier temps aux Pays-Bas avant d'être hébergé à Saint-Trond, devait atterrir vers 09h00 de même que l'avion du Skydive de Spa qui était stationné à Genk. Les deux engins doivent attendre des conditions de vol plus favorables "car la visibilité et le plafond ne permettent aucun mouvement", explique-t-on à l'aérodrome. Les autres avions de l'aéro-club, actuellement en hibernation, reverront le ciel dans le courant de la semaine prochaine. Du côté du Skydive de Spa, à l'origine de la décision de justice, on piaffe d'impatience. De nombreux sauts étaient prévus tout au long du week-end "essentiellement ce dimanche car on annonce du beau temps", confie Werner Delges, le gestionnaire de cette activité. L'aérodrome de Spa-Malchamps a été fermé le 19 février dernier par la SOWAER à la suite d'une décision prise par le ministre wallon de l'Environnement et de l'Aménagement du territoire Philippe Henry de refuser le permis d'exploiter octroyé, hors délai, à l'aérodrome en septembre 2012 par les fonctionnaires techniques et délégués. La SOWAER se conformait ainsi à la décision ne souhaitant pas se mettre en infraction dans laquelle l'aérodrome se trouvait depuis 2003 faute de permis d'exploiter. (MUA)

Nos partenaires