La mère de Giel exprime son "ras-le-bol"

13/09/13 à 13:47 - Mise à jour à 13:47

Source: Le Vif

(Belga) La mère de Giel, l'adolescent qui comptait partir vendredi en Inde pour devenir maître bouddhiste, déplore le fait qu'elle n'a appris qu'à 11h15 vendredi l'appel interjeté par le parquet contre la décision du juge de la jeunesse. "Ça me dépasse. Ils ne peuvent certainement pas l'arrêter, mais on l'interroge exprès assez longtemps de sorte qu'il rate son avion", a déclaré la mère du jeune homme, au palais de justice de Gand.

"Il en a vraiment assez", ajoute-t-elle. "La police s'est rendue chez nous un quart d'heure avant notre départ pour l'aéroport et elle nous a indiqué que nous devions les accompagner. Nous avons alors été escortés jusqu'à Gand par deux véhicules de police". Giel a eu l'occasion de discuter avec son avocat avant de comparaître devant la cour afin de connaître ses droits et l'audience a débuté vers 12h30. L'adolescent a prévu de prendre le vol de 16h00. "J'espère qu'il pourra l'attraper, car je n'ai pas 8.000 euros à débourser pour qu'il parte samedi. Nous avions rendez-vous à 13h00 avec ses amis pour que Giel leur dise au revoir. Je fais de mon mieux pour rester la plus positive possible", a ajouté la mère de l'adolescent. (Belga)

Nos partenaires