La Malaisie inaugure le plus grand aéroport low cost, dans l'ombre du vol disparu MH370

30/04/14 à 08:17 - Mise à jour à 08:17

Source: Le Vif

(Belga) La Malaisie inaugure cette semaine ce qu'elle présente comme le plus grand aéroport au monde pour les compagnies low cost, qui démarrera sous les funestes auspices de la disparition du vol MH370 de Malaysia Airlines. L'aéroport KLIA2, situé près de l'aéroport international de Kuala Lumpur (KLIA), devait initialement ouvrir ses portes il y a trois ans. Il ouvrira finalement vendredi, le chantier ayant été retardé en raison d'inquiétudes concernant la sécurité de la construction. Coût du nouveau terminal: 1,2 milliard de dollars.

La Malaisie inaugure le plus grand aéroport low cost, dans l'ombre du vol disparu MH370

Il remplacera un vieux terminal dont la capacité était de 15 millions de passagers par an mais qui en accueillait 7 millions de plus dans des conditions de moins en moins confortables. Le KLIA2, qui proposera dans un premier temps 56 vols, s'étend sur une surface équivalente à 24 terrains de foot. Il prévoit 24 millions de passagers pour la première année, pour une capacité quasiment deux fois plus importante (45 millions). La disparition encore irrésolue du Boeing 777 de Malaysia Airlines, le 8 mars dernier peu après son décollage du KLIA, a malgré tout jeté une ombre sur la réputation du trafic aérien malaisien et relancé les questions autour de la construction du KLIA2. Les retards et le gonflement des coûts ont entraîné l'ouverture d'une enquête par une commission parlementaire. Des responsables d'AirAsia, le leader low cost asiatique, ont également fait part de leur inquiétude quant à différents points de sécurité. La compagnie a notamment dénoncé des "dépressions" sur les pistes et les aires de stationnement, menaçant de bocyotter le nouvel aéroport, construit sur un sol instable qui nécessitera une attention constante. AirAsia a finalement accepté de rester après que le gouvernement eut garanti une inspection de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI), dont le feu vert a été annoncé la semaine dernière. Le trafic aérien low cost en Asie a triplé en dix ans. Il représente environ 50 à 70 millions de passagers (2013), soit 20% du trafic aérien régional. (Belga)

Nos partenaires