La Maison Blanche redit son intérêt pour le Partenariat trans-Pacifique

17/12/13 à 00:12 - Mise à jour à 00:12

Source: Le Vif

(Belga) La Maison Blanche a insisté lundi sur son intérêt pour un ambitieux accord de libre-échange à 12 pays, le Partenariat trans-Pacifique (TPP), bien que l'échéance de la fin de l'année soit vouée à être manquée.

Le président américain Barack Obama a réuni lundi matin conseillers et ministres pour évoquer ce dossier, moins d'une semaine après qu'une rencontre à Singapour entre les ministres du Commerce n'eut pas abouti à un accord. Le TPP "reste une grande priorité du président, à cause des dividendes économiques qui en découlent", a déclaré le porte-parole de M. Obama, Jay Carney. "Le Congrès et les Américains attendent beaucoup du TPP", selon lui, et "l'administration est déterminée à obtenir le meilleur marché possible" au terme des négociations. Les Etats-Unis, promoteurs de ce projet voué à totaliser 40% du produit intérieur brut mondial, souhaitaient qu'il soit conclu d'ici à la fin de l'année. Le TPP regroupe, dans son tour de table initial, l'Australie, le Brunei, le Canada, le Chili, le Japon, la Malaisie, le Mexique, la Nouvelle-Zélande, le Pérou, Singapour, les Etats-Unis et le Vietnam. Un grand absent: la Chine, alors que depuis son arrivée au pouvoir, M. Obama a érigé en priorité de politique étrangère l'accroissement de la présence commerciale, diplomatique et militaire de son pays en Asie. Mais les discussions achoppent sur la complexité de l'ouverture de certains marchés, en particulier du Japon. Mardi dernier, les participants à la rencontre de Singapour ont reconnu que le TPP ne se ferait pas avant la fin de l'année. (Belga)

Nos partenaires