La Lituanie veut juger par contumace deux paras soviétiques

27/12/12 à 14:13 - Mise à jour à 14:13

Source: Le Vif

(Belga) Le parquet lituanien a annoncé jeudi qu'il demanderait un procès par contumace de deux anciens membres des forces spéciales soviétiques, accusés de "crimes de guerre" présumés commis en 1991 en Lituanie et dont Moscou refuse l'extradition.

Les deux hommes, Boleslav Makutinovitch et Vladimir Razvodov, étaient à l'époque chefs à Vilnius des unités soviétiques OMON, responsables selon le parquet de la mort d'au moins 21 personnes. "Nos procureurs accusent ces personnes d'avoir créé à partir de janvier 1991 une organisation anti-gouvernementale nommée OMON, agissant contre l'Etat lituanien et responsable de nombreux crimes graves", a déclaré à la presse le procureur Ramutis Jancevicius. Il sont accusés tous les deux de quinze délits divers, dont l'attaque d'un poste-frontière où sept gardiens lituaniens ont été tués en juillet 1991. Ces délits, qualifiés soit comme "crime de guerre" soit comme "crime contre l'humanité", sont passibles de la prison à vie, a-t-il précisé. "Les procureurs savent qu'ils résident en Russie. La Russie refuse toujours leur extradition, malgré nos nombreuses requêtes", a ajouté M. Jancevicius. Il a admis que le parquet lituanien n'espérait pas leur extradition, la loi russe ne permettant pas de remettre les citoyens russes à des pays tiers, mais il a précisé que Vilnius avait lancé contre eux des mandats d'arrêt européens, obligeant chacun des 27 membres de l'UE de les arrêter. (DDM)

Nos partenaires