La Lituanie indemnise les déserteurs de l'Armée rouge

11/01/13 à 13:04 - Mise à jour à 13:04

Source: Le Vif

(Belga) Les Lituaniens poursuivis pour avoir refusé de servir dans l'Armée rouge lors de la lutte pour l'indépendance de leur pays en 1990-1991 seront indemnisés, a annoncé le ministre lituanien de la Défense.

Les hommes d'origine lituanienne qui ont déserté l'Armée soviétique et qui ont par la suite été arrêtés, poursuivis, emprisonnés ou forcés à reprendre le service par les autorités de la période soviétique toucheront la somme symbolique de 4.000 litas (1.158 euros), a indiqué vendredi à l'AFP la porte-parole du ministère Asta Galdikaite. Elle a ajouté que cette mesure servait "une justice historique et sociale". La Lituanie, pays balte de 3 millions d'habitants, fut la première république à se séparer l'Union soviétique en mars 1990, après un demi-siècle d'occupation. Moscou n'a reconnu cette indépendance qu'après un coup d'Etat avorté en août 1991, qui accéléra l'effondrement de l'Union soviétique. Les dernières troupes russes quittèrent ce pays en 1993. La Lituanie, la Lettonie et l'Estonie, trois anciennes républiques soviétiques, ont rejoint l'OTAN et l'Union européenne en 2004. Elles entretiennent des relations compliquées avec Moscou. (MUA)

Nos partenaires