La liste d'attente pour les peines alternatives a fondu de moitié

21/11/12 à 11:14 - Mise à jour à 11:14

Source: Le Vif

(Belga) Les listes d'attente dans les maisons de justice pour l'octroi de bracelets électroniques, peines de travail et probations se sont réduites de moitié en trois mois, passant de 6.000 à 3.000 cas, a-t-on appris mercredi auprès du ministère de la Justice.

En ce qui concerne la surveillance électronique, la liste d'attente s'est réduite de 900 à 600 demandes. Quelque 1.300 bracelets électroniques, sur les 1.500 existants, sont en service. En 2013, ce nombre doit passer à 2.200 avec la mise en service de bracelets dotés de la reconnaissance de la parole et du GPS, a précisé la porte-parole de la ministre de la Justice, Annemie Turtelboom (Open Vld), Margot Donckier. L'exécution des peines est l'une des priorités de Mme Turtelboom depuis son arrivée à la tête du département, en décembre dernier. A ce moment, seuls 900 bracelets électroniques étaient en service. Ce nombre a cru entre-temps à 1.300, notamment grâce au remplacement de l'équipe mobile chargée de les placer, qui a doublé la cadence. Le stock de bracelets électroniques est actuellement de 1.500, ce que le cabinet de la Justice estime suffisant. D'autant plus que deux nouveaux systèmes actuellement en période de test devraient devenir opérationnels: 350 dotés de la reconnaissance de la parole et autant d'une localisation par GPS. (PVO)

Nos partenaires