La Ligue de protection des oiseaux ne veut pas du phare de Liège

24/03/14 à 15:16 - Mise à jour à 15:16

Source: Le Vif

(Belga) La Ligue royale belge pour la protection des oiseaux a demandé au bourgmestre de Liège d'interdire l'installation d'un phare au-dessus du monument interallié de Cointe, car celui-ci pourrait avoir des conséquences néfastes pour la faune.

Fin février, l'asbl Phare de Liège annonçait que son projet d'installer un phare au-dessus du monument interallié de Cointe était en voie de concrétisation et que le ciel liégeois serait illuminé dès le 4 août à l'occasion des commémorations du centenaire de la guerre 14-18. Une nouvelle qui a interpellé la Ligue royale belge pour la protection des oiseaux (LRBPO), qui a envoyé lundi une lettre au bourgmestre de Liège, Willy Demeyer (PS), afin de lui demander de ne pas autoriser cette installation. Selon la LRBPO, la vallée mosane est un couloir de migration majeur et ce phare pourrait avoir des conséquences pour les oiseaux migrateurs. Elle cite l'exemple des phares côtiers qui peuvent attirer les volatiles et provoquer leur mort. "Le phare n'ayant pas pour mission de préserver des naufrages de bateaux et ainsi sauver des vies humaines, il est inadmissible, pour simplement 'décorer le ciel', d'accroître inutilement les dommages sur une avifaune de plus en plus éprouvée", écrit la ligue. L'association ajoute que ces effets néfastes s'ajoutent au gaspillage énergétique et aux nuisances pour les riverains alors que le ciel nocturne de la ville est déjà fortement éclairé. Gilles Forêt, président de l'asbl "Phare de Liège", rappelle que le phare ne devrait pas être actif toutes les nuits mais probablement lors d'événements ponctuels. Il se dit ouvert à la discussion et souhaite limiter aux maximum les effets négatifs. "Si on nous communique les dates de migration, nous n'avons aucun problème à ne pas le faire fonctionner durant ces périodes", affirme-t-il. (Belga)

Nos partenaires