La Libye risque de "nous exploser à la figure"

08/06/13 à 14:11 - Mise à jour à 14:11

Source: Le Vif

(Belga) Le président tchadien, Idriss Déby, a livré un diagnostic alarmant sur la Libye qui risque de "nous exploser à la figure" en étant la base de "tous les islamistes radicaux" dans la région du Sahel, samedi dans un entretien au journal français Le Figaro.

La Libye risque de "nous exploser à la figure"

"La Libye est au bord de l'explosion. Je n'ai pas du tout la solution mais on ne peut pas regarder cette situation, la laisser évoluer et nous exploser à la figure. La communauté internationale doit aider les autorités légitimes de la Libye", a déclaré M. Déby. "Tous les islamistes radicaux sont aujourd'hui en Libye", poursuit le président tchadien pour qui les liens de ces groupes avec Al-Qaida au Maghreb islamique (Aqmi) ne font "pas de doute". "Hier ils n'avaient pas de terrain, aujourd'hui ils en ont un: c'est la Libye tout entière. Hier ils n'avaient pas d'armes, maintenant ils les ont toutes. Ils n'ont même pas besoin de fabriquer des trucs artisanaux. Hier, ils se cachaient. Aujourd'hui ils s'affichent et disent qu'ils imposeront la charia en Afrique", affirme M. Déby. "La communauté internationale doit se réveiller pour sauver la Libye sinon tout ce que nous avons fait au Mali ne servira à rien", insiste-t-il. "Malheureusement, à l'horizon je ne vois pas dans les trois ou quatre années à venir une Libye stabilisée à moins d'un miracle. Le terrorisme peut frapper quand il veut même au Tchad", dit-il. Des soldats tchadiens sont intervenus aux cotés de l'armée française et d'autres pays africains pour chasser les groupes islamistes armés qui occupaient le nord du Mali. (Belga)

Nos partenaires