La justice sud-africaine relâche 47 des mineurs de Marikana

03/09/12 à 18:32 - Mise à jour à 18:32

Source: Le Vif

(Belga) Un tribunal de la banlieue de Pretoria a relâché lundi 47 des 270 mineurs grévistes qui avaient été arrêtés le 16 août lors de la fusillade de Marikana (nord), après la suspension de leur inculpation pour le meurtre de leurs camarades.

La justice sud-africaine relâche 47 des mineurs de Marikana

"Vous pouvez y aller", a dit aux prévenus le magistrat Esau Bodigelo, confirmant que "les chefs d'inculpation pour meurtre contre les accusés ont été retirés pour l'instant" comme l'avait annoncé le parquet la veille. Esau Bodigelo avait suscité l'indignation générale jeudi en inculpant les 270 mineurs grévistes pour le meurtre de leurs 34 camarades abattus par la police. Il n'avait pas expliqué sa décision, mais de nombreux juristes estiment qu'il avait utilisé une loi anti-émeutes de 1956, toujours en vigueur, qui était très prisée du temps de l'apartheid: le texte prévoit que soit inculpée pour meurtre toute personne arrêtée sur le site d'une fusillade impliquant la police, que les victimes soient des policiers ou non. Devant le scandale national, la chef du parquet Nomgcobo Jiba avait finalement annoncé dimanche la suspension de l'inculpation et la libération à venir des 270 mineurs, qui faisaient partie de la foule hostile de manifestants armés de lances et de machettes sur laquelle la police a tiré le 16 août. (PVO)

Nos partenaires