La justice française examine la remise de Nemmouche aux autorités belges

05/06/14 à 09:31 - Mise à jour à 09:31

Source: Le Vif

(Belga) Décidée à aller vite, la justice française examine jeudi la demande de remise aux autorités belges de Mehdi Nemmouche, le suspect de la tuerie du Musée juif de Bruxelles qui veut être jugé en France.

Alors que la procédure aurait pu durer plusieurs semaines, la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Versailles, près de Paris, doit examiner le mandat d'arrêt européen émis par la Belgique dès jeudi à 11h00, au lendemain de sa notification au suspect. Mehdi Nemmouche, placé en détention provisoire mais qui devrait être présent lors de cette audience publique sous très haute surveillance policière, dira s'il refuse toujours son transfert en Belgique. "Nous souhaitons qu'il soit jugé en France d'abord parce qu'il est Français, et qu'il est en France", a déclaré mercredi son avocat Apolin Pepiezep. Il a aussi fait valoir que le port et le transport illégal d'armes reprochés à son client sont présumés avoir été commis en France, mais ces faits ne sont pas visés par le mandat belge. La défense de Nemmouche tente de jouer la montre. Elle a la possibilité de demander un renvoi de l'audience, ce qui, selon une source judiciaire, est le plus souvent accordé. Et si, in fine, l'extradition était confirmée par la cour d'appel, Me Pepiezep n'exclut pas un pourvoi en cassation. La haute juridiction aurait 40 jours pour statuer, mais elle pourrait décider plus rapidement. Lundi, le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve avait trouvé "logique" que la remise du suspect soit accordée à la Belgique. Le Français de 29 ans est soupçonné d'avoir tué le 24 mai un couple d'Israéliens et une retraitée française, et d'avoir laissé dans un état désespéré une quatrième victime, un jeune employé belge, en ouvrant le feu au Musée juif de Bruxelles. (Belga)

Nos partenaires