La grève se poursuit mercredi au centre fermé pour jeunes de Saint-Hubert

30/10/13 à 10:14 - Mise à jour à 10:14

Source: Le Vif

(Belga) Le mouvement de grève des agents pénitentiaires du centre fermé pour jeunes (CFJ) de Saint-Hubert se poursuivra encore mercredi. Ce mouvement, qui s'est durci, fait suite à la décision de transférer le CFJ du fédéral à la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre de la réforme de l'Etat. Une bonne partie de personnel sera concernée par ce transfert.

Le CFJ deviendra alors une IPPJ (Institution publique de protection de la jeunesse). Le personnel se dit dès lors dans l'incertitude avec ce nouveau statut notamment concernant ses acquis ou l'affectation des agents. Après un premier débrayage davantage spontané vendredi dernier en cours d'après-midi, une première journée de grève avait été décidée ce lundi. Ensuite, un préavis aurait été déposé progressivement un jour par semaine tant que le personnel ne recevait de réponses à ses interrogations. Mais dès mardi, le mouvement s'est durci. Depuis le travail n'a toujours pas repris. "Les délégués ont écouté les agents et les agents dans leur grande majorité ont choisi le forcing puisque personne ne nous apporte de réponses", a indiqué Béatrice Haesen, déléguée CSC. Un nouveau vote concernant la suite est normalement prévu mercredi en fin de journée. Cette grève a aussi des conséquences sur un chantier sur le site du CFJ. La Régie des Bâtiments a décidé d'arrêter les travaux d'une nouvelle aile jusqu'au 12 novembre. Concernant le transfert, deux rendez-vous avaient déjà été fixés. Une réunion est prévue le 5 novembre pour préparer une autre, fixée le 7 novembre, entre SPF Justice et communauté. (Belga)

Nos partenaires