La grande débâcle n'a pas eu lieu, affirme l'Open Vld

15/10/12 à 18:11 - Mise à jour à 18:11

Source: Le Vif

(Belga) "Certains avaient prédit que l'Open Vld serait rayé de la carte dimanche, mais ce n'est pas du tout le cas", a affirmé lundi le président des libéraux flamands, Alexander De Croo, à l'issue d'un bureau du parti.

Relevant les résultats aux élections provinciales, il a noté que son parti arrivait troisième en Flandre et engrangeait même une progression par rapport à 2010. Les résultats sont donc mitigés, à ses yeux. "Dans les communes où nous étions forts, nous avons souvent stagné et parfois progressé. Dans celles où nous étions faibles, nous régressons", a ajouté M. De Croo. L'Open Vld est assuré jusqu'à présent d'avoir 42 bourgmestres sur les 308 villes et communes de Flandre. Courtrai, avec Vincent Van Quickenborne, et Malines, avec Bart Somers, en sont les plus importantes. Le parti revendique 14,6 pc des voix en Flandre, ce qui constitue une progression de 1% par rapport aux législatives de 2010, où les libéraux flamands avaient connu une forte baisse. Pour l'Open Vld, les résultats des communales ne peuvent porter atteinte au gouvernement fédéral, et le parti se focalisera ces prochaines semaines sur les travaux budgétaires. Il réclame des réformes structurelles et la poursuite des efforts d'économie, "afin de consolider la confiance que ces efforts ont permis de restaurer". Les libéraux flamands se disent "très décidés à rester sur les rails". Les plaintes de la N-VA affirmant que des coalitions anti-N-VA se forment en Flandre sur injonction des partis traditionnels font "un peu rire" Alexander De Croo. "Courtrai démontre le contraire", a-t-il dit, évoquant cette ville où la N-VA est montée dans une coalition avec l'Open Vld et le sp.a. (MUA)

Nos partenaires