La France "mettra tout en oeuvre" pour démanteler le réseau de trafic de viande chevaline

30/08/13 à 17:50 - Mise à jour à 17:50

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre français de l'Agriculture, Stéphane le Foll, a assuré vendredi que les autorités mettraient "tout en oeuvre" pour démanteler le réseau à l'origine d'un présumé nouveau trafic de viande chevaline, écartant pour l'instant des problèmes sanitaires "graves".

La France "mettra tout en oeuvre" pour démanteler le réseau de trafic de viande chevaline

"Ma détermination est totale pour démanteler le réseau qui est, semble-t-il, à l'origine de ce trafic", a déclaré le ministre en marge d'une visite auprès de viticulteurs sinistrés du bordelais en Gironde. "On mettra tout en oeuvre - une enquête est en cours - pour (cela), de façon à ce que ceux qui travaillent correctement soient protégés", a-t-il insisté. Interrogé sur des conséquences possibles d'un tel trafic sur la santé des consommateurs, le ministre de l'Agriculture a demandé d'attendre les résultats de l'enquête: "On me dit que ces chevaux-là n'étaient pas faits pour la consommation: oui, c'est vrai. La DGAL (Direction générale de l'alimentation) et le ministère de l'Agriculture sont extrêmement vigilants. Si à un moment ou à un autre, il y a des problèmes graves, on le dira et on traitera cette question. Aujourd'hui ce n'est pas le cas", a-t-il ajouté. Une enquête a été ouverte après la découverte d'un trafic de chevaux de selle écoulés frauduleusement dans l'alimentation humaine. Selon des syndicats agricoles, c'est un "réseau mafieux belge" qui aurait mis en place ce trafic. Il aurait acheté des chevaux de selle à des centres équestres ou des particuliers en France, en leur promettant une retraite paisible. Nombre de chevaux de loisirs reçoivent des injections médicamenteuses qui les rendent normalement impropres à la consommation. (Belga)

Nos partenaires