La formation de la police n'est pas adaptée au terrain, selon une enquête du Comité P

06/02/13 à 19:34 - Mise à jour à 19:34

Source: Le Vif

(Belga) La formation de base de la police n'est pas adaptée à la réalité du terrain, et les agents ne sont donc pas suffisamment préparés pour réagir aux situations violentes, révèle une enquête écrite des services de police bruxellois, établie dans le cadre d'une étude du Comité P sur la violence contre le personnel de police.

Le Comité permanent de contrôle des services de police a mené une enquête sur la problématique de la violence contre les membres des services de police dans l'agglomération bruxelloise. Car les cas d'agression ont augmenté ces dernières années. En avril 2012, le Comité P a envoyé une enquête écrite à 517 membres des services de police bruxellois. Près de 93% des policiers ont répondu qu'ils avaient déjà été victimes de violences. Dans 55% des cas, il s'agissait d'une agression verbale ou de gestes déplacés. Mais 31% des agents ont également été agressés physiquement. Les fonctionnaires de police bruxellois attribuent ce problème à la formation défaillante des policiers. Dans son rapport d'enquête, le Comité P pointe notamment des lacunes dans la formation de base concernant la gestion des situations conflictuelles ou violentes, les difficultés d'accès aux formations complémentaires sur la gestion du stress et la maîtrise de la violence ou encore les formations peu adaptées à la réalité du terrain. "Le personnel de police n'est donc pas suffisamment préparé à la gestion des situations violentes", écrit le Comité P. (BENOIT DOPPAGNE)

Nos partenaires