La Fondation Roi Baudouin récompense 29 chercheurs via ses Prix Médicaux scientifiques

06/12/13 à 12:14 - Mise à jour à 12:14

Source: Le Vif

(Belga) La Fondation Roi Baudouin récompense cette année 29 scientifiques actifs dans différentes disciplines médicales et divers centres de recherche par le biais de ses Prix Médicaux scientifiques, soutiens de projets et bourses pour un montant total de plus d'1,1 million d'euros. Les Prix ont été remis vendredi par la princesse Astrid.

Le Fonds Jeanne et Alice Van de Voorde se voit attribuer 360.000 euros, soit le montant le plus élevé des Prix 2013. Ce Fonds soutient tous les 3 ans un projet de recherche mené à la faculté de Médecine de l'ULB et/ou de la VUB et qui a un impact direct sur la santé des enfants en âge d'école. La récompense va à un groupe pluri- et transdisciplinaire composé de chercheurs qui, sous la direction des professeurs Philippe Paquier (ULB) et Anna Jansen (VUB), se penchent sur le suivi de jeunes qui, dans leur enfance, ont surmonté une tumeur au cerveau et ont été traités à l'Hôpital Erasme (ULB) ou à l'UZ Brussel (VUB). D'autres actions sont récompensées, notamment, à hauteur de 33.000 euros, le Service de Rhumatologie des Cliniques Universitaires Saint-Luc qui a coordonné de nombreuses initiatives autour de la sclérose systémique (SSc). Le Fonds Aline à l'Institut de Neuroscience de l'UCL reçoit 100.000 euros pour ses travaux sur la maladie d'Alzheimer. En neurologie, une étude pilote de stimulation magnétique transcranienne répétitive (rTMS) des régions frontales impliquées dans le contrôle de la douleur comme traitement de l'algie vasculaire de la face, menée à l'Ulg est récompensée à hauteur de 15.500 euros. En cardiologie, une étude effectuée à l'IRIBHM et l'hôpital Erasme, sur le rôle clé d'un facteur de transcription appelé "Mesp1" dans la spécification des progéniteurs cardiovasculaires, initiant le développement cardiovasculaire, et induisant une différenciation cardiaque, endothéliale et musculaire lisse des cellules, reçoit 25.000 euros. Une étude sur les mécanismes que les cellules tumorales développent pour acquérir et maintenir leur activité de prolifération, menée à l'UCL et à l'Institut de Duve obtient 20.000 euros. Une somme de 80.000 euros est accordée à un projet de suivi mené au CHU Saint Pierre sur le constat que les enfants exposés au VIH mais non infectés étaient plus à risque de présenter des infections sévères pendant la première année de vie ainsi que des retards de développement et d'autres problèmes neurologiques. Enfin, un montant de 41.000 dollars chacun est accordé à deux post-doctorats menés aux Etats-Unis sur le thème de l'ingénierie biomédicale. (Belga)

Nos partenaires