La direction du Tec Charleroi déplore la grève sauvage

17/12/12 à 10:31 - Mise à jour à 10:31

Source: Le Vif

(Belga) La direction du Tec Charleroi n'avait pas la possibilité de se prémunir des effets d'une grève éventuelle en période d'examens scolaires en postposant de quelques jours la décision de licencier le chauffeur incriminé, a affirmé lundi matin Véronique Benoit, la directrice commerciale de la société.

La direction du Tec Charleroi déplore la grève sauvage

La cour d'appel de Mons a levé dans une décision rendue la semaine dernière la protection dont bénéficiait le chauffeur en question en tant que délégué syndical CGSP. Ce faisant, la justice a reconnu la faute grave dont la direction du Tec Charleroi accusait le travailleur, a affirmé Véronique Benoit. Après une telle décision, la direction ne bénéficiait pas selon Véronique Benoit d'un délai illimité pour licencier son travailleur. Elle devait le faire dans les jours suivants la décision judiciaire. Finalement, elle a signifié au principal intéressé le licenciement vendredi. La direction craignait une réaction des syndicats mais elle n'avait pas le choix, a affirmé Véronique Benoit. Lundi matin, une partie des conducteurs du Tec Charleroi a lancé un mouvement de grève pour protester contre le licenciement du chauffeur. Selon les estimations de la direction, un bus sur deux n'est pas sorti des dépôts. Lundi dès 9 heures, syndicats et direction sont entrés en réunion pour aborder la question. (MUA)

Nos partenaires