La dette belge au-delà du seuil des 100% du PIB

17/04/14 à 16:09 - Mise à jour à 16:09

Source: Le Vif

(Belga) L'Institut des comptes nationaux (ICN) a sensiblement revu à la hausse jeudi le niveau d'endettement de la Belgique pour l'année 2013, le plaçant à 101,5% du PIB, en hausse de 0,4 points par rapport à l'année précédente, au-delà donc du seuil de 100% que la Belgique s'était engagée auprès de l'UE à ne pas dépasser.

La dette belge au-delà du seuil des 100% du PIB

Cette révision à la hausse de la dette belge intervient après une série de remarques et questions adressées en février par l'institut européen Eurostat qui souhaitait notamment y voir plus clair dans les différents véhicules de financement de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Région wallonne après la polémique sur le périmètre exact de sa dette. Des chiffres actualisés livrés jeudi par l'ICN, il ressort que l'endettement de la Belgique est passé de 380,157 milliards d'euros (101,1 pc du PIB) fin 2012 à 387,159 milliards d'euros (101,5%) fin 2013. En matière de déficit, la Belgique est toutefois parvenue à respecter son engagement européen en limitant celui-ci à 2,6% du PIB en 2013. L'UE avait fixé un objectif de 2,7% à la Belgique, qui avait ainsi évité de justesse à une amende dans le cadre de la procédure en déficit excessif ouverte contre elle. Début 2013, la Commission avait accepté de donner un peu de mou à la Belgique en matière de déficit excessif, à condition toutefois de maintenir sa dette sous la barre des 100% du PIB. Le gouvernement belge avait notamment cédé fin 2013 ses parts dans BNP Paribas Fortis pour atteindre cet objectif. (Belga)

Nos partenaires