La députée Lalieux veut relancer le débat sur le port du double nom de famille

04/02/13 à 17:19 - Mise à jour à 17:19

Source: Le Vif

(Belga) La députée PS Karine Lalieux a affirmé lundi vouloir profiter de la dynamique du débat parlementaire français sur le mariage et ses enjeux pour relancer en Belgique la question du double nom porté par l'enfant.

La députée Lalieux veut relancer le débat sur le port du double nom de famille

"Le double nom est une légitime et très ancienne revendication des organisations féministes, du Conseil de l'Europe (depuis 1978) et de nombreuses familles", affirme la députée socialiste, rappelant les nombreux débats et auditions des dernières années sur ce sujet à la Chambre. "On n'en est nulle part en Belgique, alors que depuis 2003, la France ne fait plus aucune distinction dans la transmission du nom de la mère et celui du père. L'enfant peut recevoir aussi bien le nom de l'un que le nom de l'autre, voire les deux noms accolés. Ailleurs en Europe, plusieurs pays comme l'Espagne, le Portugal, ou encore l'Irlande ont adopté le principe du double nom", écrit Mme Lalieux sur son blog. Lors de législatures précédentes, une dizaine de propositions de loi ont tenté en vain de modifier le texte existant. "Deux visions s'affrontent: l'une, patriarcale, et l'autre, accordant une place équivalente à la mère dans la généalogie familiale. Avec des enjeux en termes de filiation, d'héritage, de perpétuation d'un nom de famille éventuellement menacé d'extinction, etc", rappelle la députée. Karine Lalieux préconise la solution du double port du nom, et non celui du choix laissé aux parents. Ces derniers pourraient toutefois choisir l'ordre des deux noms, en veillant à transmettre le même nom aux frères et soeurs ayant les mêmes père et mère. Un système identique vaudrait en cas de filiation et d'adoption. (BRUNO FAHY)

Nos partenaires