La Croix-Rouge suisse forcée de réduire les livraisons de sang à la Grèce

25/02/13 à 19:56 - Mise à jour à 19:56

Source: Le Vif

(Belga) La Croix-Rouge suisse va devoir réduire de moitié les livraisons de sang à la Grèce face à l'accumulation des impayés, a annoncé lundi le directeur du service de transfusion de l'organisation humanitaire à l'AFP, confirmant une information du quotidien Tages-Anzeiger.

Alors que la crise de la dette a poussé la Grèce à multiplier les coupes franches dans les dépenses publiques, les arriérés de paiement auprès de la Croix-Rouge suisse avaient atteint 5 millions de francs suisses (4 millions d'euros) en 2011. Rudolf Schwabe, le directeur du service transfusion de la Croix-Rouge suisse, a reconnu que la décision avait été difficile à prendre. "Mais un déficit de cinq millions faisait courir d'importants risques à notre organisation", a-t-il regretté. La décision était devenue inévitable dans la mesure où les revenus de ces exportations couvrent juste les frais d'administration, de laboratoire et de logistique, le sang lui-même étant offert gratuitement. "Nous avons donc contacté les autorités grecques pour trouver une solution", a-t-il expliqué. Les deux parties sont convenues que les livraisons de sang seront réduites progressivement à partir de 2015, pour atteindre la moitié du volume actuel en 2020. En parallèle, la Croix-Rouge suisse aidera la Grèce à mettre en oeuvre un programme encourageant les citoyens grecs à donner plus fréquemment leur sang. Actuellement, la Croix-Rouge suisse exporte chaque année vers la Grèce 30.000 poches contenant entre 220 et 300 millilitres de sang. Ce sang provient d'une réserve d'urgence qui est constituée d'environ 10% de l'ensemble des dons. Il était jusqu'à présent livré à la Grèce lorsque cette réserve n'était pas utilisée pour les patients en Suisse. (JUG)

Nos partenaires