"La critique des policiers vis-à-vis du corps de sécurité est caricaturale"

09/12/13 à 18:51 - Mise à jour à 18:51

Source: Le Vif

(Belga) Laurent Sempot, porte-parole de l'administration pénitentiaire, a réagi lundi au préavis de grève déposé par le syndicat policier SNPS (Syndicat national du personnel de police et sécurité) en qualifiant sa critique récurrente vis-à-vis des agents de sécurité du palais de justice de Bruxelles de "caricaturale". La police bruxelloise envisage en effet de mener une grève pour cause d'"amateurisme persistant des services de sécurité du palais de justice". Laurent Sempot se dit surpris et déplore la démarche.

Les policiers se disent "agacés par le comportement et le manque de sérieux d'une minorité des agents de sécurité du palais", selon les mots utilisés par Gert Cockx du SNPS dans une lettre adressée, entre autres, à la ministre de l'Intérieur. Laurent Sempot ne nie pas le fait que la collaboration entre le corps de sécurité et les policiers rencontre des difficultés depuis un certain temps. Il affirme néanmoins que la mise en place de solutions adaptées est déjà actuellement en cours à la suite d'un audit réalisé par l'inspection générale de la police fédérale et de la police locale. "Le syndicat policier nie entièrement ce processus avec sa critique", déplore le porte-parole de l'administration pénitentiaire. Il insiste sur les efforts entrepris aussi bien quant à la structure que quant à la qualité du corps de sécurité du palais de justice. "Nous sommes en train de travailler à la mise sur pied d'une bonne collaboration" entre policiers et agents, indique Laurent Sempot, qui rejette catégoriquement les accusations d'amateurisme. "Notre personnel est professionnel", conclut-il. (Belga)

Nos partenaires