La Corée du Nord rompt les accords de non-agression avec Séoul

08/03/13 à 03:55 - Mise à jour à 03:55

Source: Le Vif

(Belga) La Corée du Nord a annoncé vendredi qu'elle rompait les accords de non-agression avec la Corée du Sud et qu'elle coupait le téléphone rouge entre les deux pays, quelques heures après de nouvelles sanctions votées par le Conseil de sécurité de l'ONU contre Pyongyang.

La Corée du Nord "abroge tous les accords de non-agression entre le Nord et le Sud", a indiqué "le Comité pour la réunification pacifique de la Corée", dans un communiqué diffusé par l'agence officielle KCNA. Le principal pacte de non-agression a été signé en 1991. Il engageait les deux pays à régler pacifiquement leurs différends et à éviter les confrontations militaires accidentelles. La Corée du Nord, ajoute le communiqué, "notifie également le Sud qu'il va couper immédiatement le téléphone rouge entre le Nord et le Sud" mis en place en 1971. Pyongyang a agité à de nombreuses reprises la menace d'une rupture de la communication intercoréenne, et l'a mise à exécution deux fois, selon le ministère sud-coréen de la Réunification. Le régime nord-coréen est coutumier des annonces agressives à l'encontre de la Corée du Sud et des Etats-Unis, mais il a musclé sa rhétorique belliqueuse ces derniers jours à l'approche du vote à l'ONU et de manoeuvres militaires conjointes entre Washington et Séoul. Pyongyang a notamment menacé de dénoncer dès lundi l'accord d'armistice mettant fin à la guerre de Corée en 1953, brandi le spectre d'une "guerre thermonucléaire" et averti les Etats-Unis qu'ils s'exposaient à une "frappe nucléaire préventive". (VAD)

Nos partenaires