La Corée du Nord affirme qu'elle poursuivra son programme spatial

12/12/12 à 12:40 - Mise à jour à 12:40

Source: Le Vif

(Belga) La Corée du Nord a réaffirmé mercredi son "droit légitime" à lancer des fusées à usage civil et assuré qu'elle poursuivrait son programme spatial en dépit des sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies dont elle conteste l'autorité en la matière.

La Corée du Nord affirme qu'elle poursuivra son programme spatial

"Peu importe ce que les autres disent, nous continuerons à exercer notre droit légitime à lancer des satellites", a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères après le tir réussi d'un engin à longue portée qui a suscité une large réprobation de la communauté internationale. Le porte-parole, cité par l'agence officielle du régime KCNA, a insisté sur le caractère "pacifique" du programme spatial nord-coréen qui s'inscrit dans un plan général "de construction économique et d'amélioration du niveau de vie de la population". Il a critiqué les "forces hostiles" à Pyongyang qui contestent "le droit à utiliser l'espace à des fins pacifiques (...) universellement reconnu par le droit international et qui reflète la volonté unanime de la communauté internationale". "Cette question ne relève donc pas d'un domaine dans lequel le Conseil de sécurité des Nations unies peut dire ceci ou cela", a ajouté le porte-parole, alors que les ambassadeurs des Etats membres du conseil devaient se réunir en urgence mercredi matin à New York. Le tir de fusée est perçu comme une menace directe par les Etats-Unis qui ont dénoncé un acte "hautement provocateur" en infraction des résolutions 1718 et 1874 de l'ONU qui interdisent à Pyongyang toute activité nucléaire ou balistique. Le porte-parole de la diplomatie nord-coréenne a mis en garde Washington contre une stratégie de "confrontation (qui) ne sera d'aucune aide pour résoudre quoi que ce soit". (VIM)

Nos partenaires