La Corée du Nord a sans doute procédé à son troisième essai nucléaire

12/02/13 à 05:41 - Mise à jour à 05:41

Source: Le Vif

(Belga) La Corée du Nord a probablement procédé mardi à son troisième essai nucléaire, plusieurs agences de surveillance dans la région ayant rapporté qu'un séisme "artificiel" s'était déroulé dans le nord-est du pays.

Selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, "un séisme artificiel de magnitude 5,1 a été détecté en Corée du Nord", dans la région de Kilju (nord-est), où se trouve le site de Punggye-ri utilisé pour les tests nucléaires. La secousse a eu lieu à 11H57 heure locale, soit 02H57 GMT. Le Centre américain de géophysique (USGS) a relevé une activité sismique, confirmée par des centres de surveillance au Japon, en Chine et en Corée du Sud. Selon l'USGS, l'hypocentre se situait à environ un kilomètre de profondeur. Le centre des séismes en Chine a indiqué suspecter que le tremblement de terre était "une explosion". Au Japon, l'agence de météorologie a souligné qu'un mouvement terrestre différent d'un séisme naturel avait été mesuré en Corée du Nord. Si cet essai est confirmé, il s'agira du troisième test nucléaire conduit par la Corée du Nord, après ceux de 2006 et 2009. Le ministère sud-coréen de la Défense et le bureau présidentiel tentaient de vérifier si une détonation nucléaire avait bien eu lieu, ont-ils indiqué. Pyongyang avait prévenu fin janvier qu'il entendait procéder à un nouvel essai nucléaire. Le Nord avait indiqué prévoir cet essai en réponse aux sanctions élargies de l'ONU après le lancement d'une fusée, début décembre, considérée par Washington comme un missile balistique. (QUJ)

Nos partenaires