La coopération Otan-Russie au centre d'un entretien Rasmussen-Lavrov

18/02/13 à 18:45 - Mise à jour à 18:45

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire général de l'Otan, Anders Fogh Rasmussen, a appelé lundi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov à renforcer sa coopération avec l'Alliance atlantique en dépit des divergences sur la Syrie ou le bouclier anti-missiles.

Au cours de l'entretien, au siège de l'Otan à Bruxelles, M. Rasmussen a souhaité que l'Otan et la Russie poursuivent "les progrès notables" réalisés l'an dernier "dans la coopération pratique", comme la lutte anti-terroriste ou anti-piraterie, selon un communiqué de l'Alliance. Les deux hommes ne se sont pas exprimés à l'issue de leur rencontre, alors que M. Lavrov devait poursuivre sa visite mardi à Bruxelles en s'entretenant avec des responsables de l'Union européenne. Ils ont notamment discuté des accords liés à l'opération de l'Otan en Afghanistan, qui concernent la lutte contre le trafic de drogue ou le passage par la Russie d'une partie du matériel des alliés dans le cadre du désengagement de l'Isaf, le bras armé de l'Otan en Afghanistan. MM. Rasmussen et Lavrov ont en outre "discuté de la manière de faire progresser le dialogue Otan-Russie sur la défense anti-missile", selon le communiqué. Lancé en 2010, le projet de bouclier antimissile de l'Otan est devenu l'un des principaux sujets de discorde entre l'Alliance atlantique et la Russie, qui le considère comme une menace pour sa sécurité. L'Otan affirme que ce système ne vise pas la Russie mais une menace venant du Moyen-Orient, en particulier d'Iran. La Russie s'est également inquiétée ces dernières semaines du déploiement par l'Otan de missiles Patriot en Turquie pour faire face à d'éventuels tirs venus de Syrie. (MUA)

Nos partenaires