La configuration finalisée d'Ariane 6 dévoilée

09/07/13 à 16:46 - Mise à jour à 16:46

Source: Le Vif

(Belga) Le président de l'agence spatiale française (CNES), Jean-Yves Le Gall, a dévoilé mardi la configuration retenue pour la fusée Ariane 6, basée sur quatre moteurs à poudre identiques et un étage supérieur cryogénique propulsé par un moteur rallumable Vinci.

Cette configuration conserve "l'ADN originel d'Ariane 6", a précisé M. Le Gall en présentant, en présence de la ministre de la Recherche, Geneviève Fioraso, la maquette du futur lanceur européen qui doit prendre la relève d'Ariane 5, à moindre coût. Elle a été décidée par "un large consensus de tous les partenaires du programme", a-t-il souligné. Cette évolution vers une nouvelle génération du lanceur européen était "indispensable" pour "se mettre au diapason du marché", a indiqué Mme Fioraso. Elle est basée sur "une optimisation des coûts", avec quatre moteurs à propulsion solide identiques pour les premier et deuxième étages (P135), qui sont une évolution du P80 du petit lanceur européen Vega. Le dernier étage cryogénique sera propulsé par un moteur rallumable Vinci, commun avec Ariane 5ME, la version améliorée de l'actuelle Ariane 5 qui doit assurer la transition. Les premiers lancements d'Ariane 6 sont prévus à l'horizon 2021/2022. Ils devraient être 30% moins chers que le coût actuel d'un lancement par une Ariane 5 (100 millions d'euros pour un satellite de 6 tonnes), selon M. Le Gall. Ariane 6 sera adaptée pour des satellites d'une masse entre 3 et 6,5 tonnes. L'évolution vers Ariane 6 a été actée le 21 novembre lors du Conseil ministériel de l'Agence spatiale européenne (ESA). (Belga)

Nos partenaires