La condamnation de Katanga est un signal contre l'impunité, se réjouit Didier Reynders

08/03/14 à 14:45 - Mise à jour à 14:45

Source: Le Vif

(Belga) La condamnation par la Cour pénale internationale (CPI) vendredi de l'ancien chef de milice congolais Germain Katanga pour complicié de meurtres et pillages est "un message fort à tous les groupes armés qui sévissent encore dans cette région", a commenté le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders samedi dans un communiqué de presse. Il se réjouit que les crimes commis contre la population civile ne restent pas impunis.

Le criminel de guerre de 35 ans, surnommé Simba, a été jugé complice des crimes commis le 24 février 2003 à Bogoro, par lesquels plus de 200 villageois avaient été massacrés. Le ministre des Affaires étrangères rappelle "le soutien constant de la Belgique à la CPI ainsi qu'aux efforts de stabilisation à travers la mise en oeuvre de l'accord d'Addis Abeba". Cet accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération, signé le 24 février 2013, vise à ramener la paix dans l'est du Congo. (Belga)

Nos partenaires