La composante Air s'envole pour un exercice au Canada

23/05/13 à 15:23 - Mise à jour à 15:23

Source: Le Vif

(Belga) Une petite dizaine de chasseurs-bombardiers F-16 et une centaine de militaires belges vont participer durant quatre semaines à "Mapple Flag", un vaste exercice au dessus de l'Alberta (centre du Canada), a-t-on appris jeudi de source militaire.

La composante Air s'envole pour un exercice au Canada

Cet exercice, qui en est à sa 46e édition, rassemblera du 27 mai au 21 juin des appareils canadiens, belges, colombiens - une première -, allemands, néerlandais, singapouriens, britanniques et américains en deux périodes de deux semaines. La composante Air y participera à chaque période avec huit F-16 (plus un en réserve), mis en oeuvre par quelque 25 pilotes et 75 techniciens au sol. La première période (27 mai-7 juin) sera réservée au 10e wing tactique de Kleine-Brogel, alors que son équivalent francophone, le 2e wing tactique de Florennes, lui succédera durant la seconde session, a expliqué son état-major. Les aviateurs belges veulent utiliser cet exercice pour permettre aux pilotes de maintenir leurs qualifications dans les différentes tâches confiées aux F-16 - missions air-air et air-sol - tout en "exportant" certaines nuisances sonores vers des régions très peu peuplées lors de vols à basse altitude. Durant "Mapple Flag", les pilotes belges effectueront deux missions par jour, rassemblant plusieurs types d'appareils différents (Comoa, en jargon militaire), a-t-on précisé de même source. L'exercice "Mapple Flag" est l'équivalent canadien des "Red Flag" qui se déroulent plusieurs fois par an au départ de la base aérienne Nellis, près de Las Vegas, dans le Nevada (Etats-Unis). Il se déroule dans une immense zone réservée de 11.700 km2 (plus d'un tiers de la superficie de la Belgique), qui comprend quelque 350 cibles au sol réparties dans des étendues quasi-désertiques de l'Alberta et du Saskatechewan. (Belga)

Nos partenaires