La commune de Vresse-sur-Semois ne boycottera pas les élections

22/05/14 à 14:55 - Mise à jour à 14:55

Source: Le Vif

(Belga) Lors d'un conseil communal fin avril 2014, les autorités communales de Vresse-sur-Semois avaient menacé de boycotter les élections du 25 mai pour protester contre la mauvaise qualité des réseaux téléphoniques, d'internet et d'électricité. Jeudi, le bourgmestre Albert Leduc a indiqué que le boycotte ne sera pas effectif.

"Lors de sa dernière séance, le Conseil communal a décidé de marquer le coup et de sensibiliser les politiques aux graves problèmes de fonctionnement des services de bases de couverture GSM, des nombreuses pannes d'alimentation en électricité et des nombreuses pannes Belgacom. D'une part, nous nous exposons à des poursuites judiciaires en cas de boycott des élections. D'autre part, si nous ne les organisons pas, le Gouverneur de la province le fera à notre place et aux frais de la commune, ce qui pourrait nous coûter très cher", a indiqué Albert Leduc dans un courrier destiné à ses concitoyens. Cette menace de boycott a, semble-t-il, tout de même été porteuse pour la commune. "Vous découvrirez le courrier d'ORES dans le prochain bulletin communal. D'autre part, nous avons rencontré des responsables de Belgacom ce 16 mai et leur avons fait part de nos problèmes. Ils vont analyser la situation et reviendront vers nous dès le mois de juin", a conclu le bourgmestre. (Belga)

Nos partenaires