La Commission européenne veut protéger les abeilles sans bannir les pesticides

28/01/13 à 18:36 - Mise à jour à 18:36

Source: Le Vif

(Belga) La Commission européenne a indiqué lundi qu'elle allait proposer des mesures "contraignantes" pour protéger les abeilles contre les dangers de certains pesticides au sein de l'UE, sans toutefois préconiser une interdiction totale de ces substances.

"La Commission va proposer une série de mesures législatives ambitieuses mais proportionnées" lors de la réunion du comité permanent de l'UE en charge de ces questions, prévue jeudi, a annoncé le commissaire à la Santé et à la Politique des consommateurs, Tonio Borg. "Notre proposition demandera des mesures harmonisées et contraignantes au sein de l'UE (...), a ajouté le commissaire maltais à l'occasion du conseil des ministres de l'Agriculture. "Une action rapide et décisive" s'impose pour limiter l'impact de certains pesticides sur les abeilles, mais "une interdiction totale ne serait pas justifiée", a-t-il assuré. Le 16 janvier, l'autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) avait rendu des conclusions, qualifiées d'"inquiétantes" par la Commission, sur l'impact sur le nectar et le pollen de trois néonicotinoïdes présents dans des pesticides produits par les groupes allemand Bayer et suisse Syngenta, notamment le Cruiser OSR. Selon M. Borg, l'EFSA a toutefois identifié un certain nombre d'usages sûrs pour les abeilles de ces pesticides. Au fil des ans, les études scientifiques ont permis d'établir que les pesticides dits "systémiques" ou "néonicotinoïdes" ont bien un impact létal sur les abeilles, qu'ils désorientent, au point que certaines ne savent plus revenir à leurs ruches. En une quinzaine d'années, leur mortalité est passée de 5 à 30%. Les apiculteurs ont déjà obtenu le retrait du Régent et du Gaucho (Bayer). Les fabricants insistent de leur côté sur l'impact économique de la suppression de leurs pesticides. (PHILIPPE HUGUEN)

Nos partenaires